Sensibilisation contre la déforestation / Plus de 250 arbres plantés au Lycée des Jeunes Filles de Yopougon grâce à l’Ong Global Garden et REDD+

L’Ong Global Garden a organisé en partenariat avec le Ministère des Eaux et Forêts et avec l’appui du Secrétariat Exécutif REDD+ (SEP-REDD+), une journée de sensibilisation des élèves du Lycée des Jeunes Filles de Yopougon. Cette journée placée sous le parrainage de l’Ambassadeur du Libéria en Côte d’Ivoire a permis de réaliser un planting de plus de 250 arbres dans la cour de l’école.

Cette activité éducative avait pour objectif de montrer aux élèves l’importance de l’arbre et le rôle de la forêt afin d’impliquer la jeunesse dans la lutte contre la déforestation en Côte d’Ivoire. La séance a été meublée par des communications sur les changements climatiques, l’importance de la forêt, le mécanisme REDD+, des jeux de questions-réponses, des poèmes sur la forêt, des danses et des sketchs. En effet, à travers le phénomène de la photosynthèse, l’arbre transforme le dioxyde de carbone (CO2) en dioxygène que nous respirons. La déforestation aura donc des conséquences graves sur l’humanité si rien n’est fait.

Il convient donc de mobiliser et d’engager toutes les parties prenantes y compris la jeunesse dans les actions de lutte pour la préservation et la restauration du couvert forestier ivoirien. En faisant passer des messages sur la préservation de la forêt de manière ludique et didactique, Mme Kadjo Alloua, Chargée de la

Mobilisation des Parties Prenantes au SEP-REDD+ et Mme Dja Marina,

Présidente de l’Ong Global Garden ont su stimuler l’intérêt des élèves pour maintenir un environnement équilibré et susciter auprès des jeunes filles de cet établissement scolaire, l’envie de s’intéresser à la préservation de la forêt.

Mme Tiémoko Albertine, Proviseur du Lycée des Jeunes Filles de Yopougon a rappelé son engagement à faire de cette école, un « Lycée Vert » et des 4410 élèves, des cadres de demain ayant de solides connaissances sur les principes écologiques et éduquées de manière positive à la préservation de l’environnement pour être capables de développer dans leur milieu de vie, un sens de la participation aux actions éco-citoyennes. Une initiative louable et à encourager pour permettre aux autorités locales de créer des espaces verts et des parcs dans les villes.

Face à la dégradation rapide du couvert forestier et afin de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique, la Côte d’Ivoire a adhéré au mécanisme REDD+ en juin 2011. Ce mécanisme international a été proposé depuis 2005 pour lutter contre le réchauffement climatique en incitant les pays forestiers à conserver leurs forêts moyennant des revenus carbones. Ces revenus carbones sont octroyés sur la base de résultats vérifiables. Il s’agit de permettre aux pays en voie de développement de contribuer aux efforts mondiaux de lutte contre le réchauffement de la planète. La mise en œuvre dudit mécanisme passe par la participation et l’implication effective de toutes les parties prenantes en particulier la jeunesse.

Info : Sercom REDD+

 

Partager cet article:

35total visits,1visits today